15 août 2007

Le trône d'ébène - Thomas Day

Après mes errances dans la trouble Ashamoil, la plongée dans les royaumes d'Afrique australe du trône d'ébène m'a fait l'effet d'une claque, suivie d'une longue friction au gant de crin. Ca réveille !
Ce roman d'aventures nous raconte la vie (sur 288 pages! Moi qui aime les livres courts et denses, j'ai été servi) de Chaka, fils de la prophétie, empereur des Zoulous, guerrier et roi. L'appeler le Conan africain est simplificateur, mais pas faux.
Comme beaucoup de monde en France, je ne connais rien à l'histoire des Zoulous. Tout le charme du livre de Thomas Day est de donner à découvrir et aimer ce qu'il en a appris dans un beau récit d'aventures fantastiques. Utilisant les armes de l'imaginaire (aventures, dieux, monstres et magies), ce livre ne nous donne pas à découvrir le Chaka historique, mais je crois qu'il nous permet d'approcher un aspect de la vérité sur Chaka. A l'image d'Alexandre de Macédoine, Chaka fait partie de ces personnages étranges, fulgurants, qui marquent le monde de leur empreinte de sagesse et de sang. Comment ne pas y voir un mystère?

Avec ça, le trône d'ébène est un excellent roman d'aventures, plein de tensions et d'action. L'écriture de l'auteur m'a parue plus maîtrisée que jamais, dure, âpre, rendant quelque chose du climat, de l'atmosphère des royaumes nguni. Les récits de bataille, notamment, sont excellents !
J'ai aussi été extrêmement séduit par la façon dont le roman parle des dieux, des prophéties, des manigances de la sorcière Isangoma. Tout cela m'a paru très humain et très juste.
Mon seul reproche concerne peut-être l'aridité de la fin, que j'aurais souhaitée (émotionnellement) plus développée, mais sans doute était-ce lié à ma déception d'arriver déjà à la fin de cette grande aventure.

Chaka ! Immortel !


PS : la gravure ci-contre représenterait Chaka himself. Balaise.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire