02 août 2016

Moonrise Kingdom

Nous avons fait ce week-end une soirée cinéma avec Rosa et Marguerite. Ce genre de moment un peu spécial où on essaie de faire découvrir aux enfants un film que nous aimons vraiment. Ca a donné des ratages... et de grands moments. Dimanche dernier, c'était Moonrise Kingdom, de Wes Anderson.
Et là, je me rends compte que je n'ai jamais parlé de ce film sur le blog. Réparons donc cet oubli fâcheux.


--
C'est l'histoire de deux enfants qui ne sont pas contents de leur vie et qui décident de s'enfuir ensemble.
(résumé par Marguerite)



1965, une île de Nouvelle Angleterre. La tempête approche, la plus terrible que l'île essuiera jamais. Suzy, douze ans, regarde le monde à travers des jumelles. Sam, douze ans, est orphelin et scout. Ils s'écrivent, tombent amoureux, vont partir ensemble et (...), alors que le monde entier (parents, chef scout, et le policier de l'île) se lance à leur poursuite.



C'est un film de Wes Anderson, une étrange mécanique avec des petites boites et des petits mondes dans des boîtes. A la fois mélancolique, rythmé et très très drôle. Décor de phare, camps scouts, combats dans la forêt, enfants foudroyés, suggestions d'épisode tristes et ou terrifiants, plein de détails dans le décor, et le sujet le plus casse gueule qui soit, le premier grand amour. Tous les personnages sont très bien traités, tous bizarres, décalés et humains.
Nous aimons tout t'univers du film, sa lumière douce, l'attention démente apportée au cadre, aux détails, aux échos visuels et musicaux. On y retournera.

De tous les films de ce réalisateur, Moonrise Kingdom est notre préféré. Par sa délicatesse, sa poésie, sa folie merveilleuse qui donne envie de pleurer.

Rosa et Marguerite ont adoré.



I think when you have a giant crush when you’re in fifth grade, it becomes your whole world. It’s like being underwater; everything is different. (Wes Anderson)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire