10 décembre 2016

Miss Poppins – au petit théâtre

Chaque année, en décembre, le petit théâtre de Lausanne sort sa super-production (à l'échelle du petit théâtre). Et cette année, ils s'attaquent à un mythe : un remake de Mary Poppins ! Il y a mille raisons de se planter en ressortant de son placard la nounou magique : le film de Disney et le sourire de Julie Andrews (et les chansons !) sont dans toutes les mémoires, notamment celles des enfants. Et personne n'arriverait à suivre sur ce terrain. La Divine Company, créatrice de ce spectacle, s'en sort superbement. L'histoire se passe de nos jours, le papa d'Emma élève tout seul sa fille après le décès de sa femme et la confie à une nounou pour s'occuper d'elle avant de rentrer du travail. Et Emma est insupportable, jusqu'à ce qu'arrive cette sorte de gouvernante anglaise qui...



Le récit respecte le code du récit de Mary Poppins : une gouvernante enchantée vient restaurer l'harmonie dans une famille aux relations tendues. La transposition moderne est très bien rendue : les relations du père et de la petite fille sonnent juste, que ce soit dans les dialogues ou dans la tension du père bien stressé par son travail de cadre sup' (architecte, en l'occurrence). Et le charme opère par la magie. Par un jeu magnifique de danses, changements de décors et prestidigitations, on assiste sur scène à toutes sortes d'opérations merveilleuses, depuis le sac où disparaît le parapluie, jusqu'à une forêt naissant depuis le sol de l'appartement, une plume volante qui se transforme en grande plume d'oie...


Les personnages secondaires sont très bien trouvés, depuis Anatole le vendeur de conversations, en passant par la belle-maman, Mrs Andrews, les ouvriers du chantier... Et l'excellent Tim: coiffeur, chauffeur, ouvrier, qui dégage une incroyable sympathie. De discrètes allusions sont faites au film, notamment à Bert, dont on devine qu'il est bien vieux maintenant. Si je devais faire un reproche au spectacle, c'est d'être un peu trop court: le contenu est tellement dense que les changements émotionnels des personnages paraissent parfois un peu forcés par le temps. On aurait aimé passer plus de temps avec eux, tant les acteurs les portent avec joie et énergie. Ce qui ne gâche rien, le spectacle est accompagné d'une musique originale et de chansons.
Une superbe création.



Au petit théâtre de Lausanne jusqu'au 31 décembre. Les représentations sont complètes mais il est parfois possible de s'inscrire sur liste d'attente

photos © Philippe Pache

Aucun commentaire:

Publier un commentaire