13 août 2019

Harry Potter et la coupe de feu #2 – J.K. Rowling

Après un premier article où je faisais part de mes doutes éditoriaux sur ce roman de fantasy, je suis venu à bout du bouquin, après avoir abandonné l'exaspérante version audio avec Bernard Giraudeau,  que je trouve en fait vraiment très mauvaise. Ce quatrième épisode marque donc un tournant : le roman enfle et les enjeux aussi. Harry grandit et les méchants deviennent de plus en plus méchants, on quitte l'histoire enfantine puisqu'un personnage sympathique meurt.
La fin souffre comme celle des autres romans du syndrome de Scoubidou (mais c'est le directeur du parc d'attraction !), quand les masques tombent et que les gentils s'avèrent être des méchants et certains méchants des gentils.
J'ai eu toutefois l'impression de voir le train passer depuis le quai : toute cette agitation était amusante, mais réellement intéressante. Le petit monde des sorciers, trop incohérent et tournant trop sur lui-même, ne m'intéresse plus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire